Retour Livres
ENTRE ATLAS ET SAHARA

Gilles d'Auzac de Lamartinie
Textes, photos et mise en pages. Un coffret de 128 pages au format 25,5 x 35,5 cms.
Publié en décembre 1999 aux Editions Premier Pas

  • Le Premier matin du monde. Oublie, mon âme, les rêves inachevés, les illusions dérisoires, les espérances tronquées. Envole-toi au gré de tes échos, sans lendemain, sans but et sans retour. Va, va d'ici à ici, et passe par là où bon te semble; car tout ceci est Cela.

  • Entendez-vous monter de l'oued, en contrebas, les rires des jeunes filles; voyez comme ils s'élèvent, entremêlés aux cris des petits bergers, dans de lumineuses volutes parties là-haut chanter l'histoire de la vallée.

  • J'ai vu la terre sourire devant sa propre beauté. Au temps suspendu, restent accrochés les gestes généreux d'hommes dignes et humbles, qui font pousser le blé dans un azur bienveillant; et le coupent comme on cueille un nuage..

  • Elles s'en vont, et moi je me promène. Marcher à l'intérieur de soi-même, ici, tout se passe en soi – la beauté est en soi – sans doute un effet de la lumière. Même la rocaille est accueillante.

  • Je repartais comblé, ces vagues de terre et de lumière déferlaient encore dans mon être... Le berger m'a fait signe, ses yeux plissaient de plaisir sous le cheich. Lentement, il a ouvert sa cape pour me tendre, encore sanguinolent, l'agneau qui venait de naître. J'ai dormi avec.

  • Dans cette vallée ancienne, un printemps précoce apporte chaque année le souffle de la jeunesse retrouvée. Dès février fleurissent des milliers d'amandiers, symphonie rose et blanche qui contraste avec l'ocre environnant. Quand viendra la nécessaire modernité, puisse-t-elle se souvenir de l'harmonie originelle.

  • Ce pourrait être un mirage, dans ce monde minéral; Ouarzazate annonce déjà les vastes hamadas. Mais à la jonction des vallées du Draa et du Dadès, cet immense lac de retenue est bien réel. Il pallie aux rares pluies, et contribue au développement agricole et touristique de la région.

  • Parfois les équilibres sont rompus; alors naissent des forteresses. J'aimerais tant que les puissants oeuvrent exclusivement à la restauration de l'harmonie, à la préservation et à l'épanouissement du flux de la vie... Les montagnes seront toujours plus hautes que les plus hautes citadelles.

  • Après avoir irrigué la souriante Vallée du Draa, le fleuve ira disparaître dans les sables sahariens.
    Les palmiers dattiers, les lauriers roses, les acacias, les tamaris et autres arbres fruitiers bordent l'oued capricieux. Les ksour protecteurs veillent jalousement sur la fertilité.

  • Tendre est la caresse du sable pour cette dernière étreinte, aux confins de l'Anti-Atlas et du Sahara..

  • Des milliards d'étoiles et un vent ravageur; la nuit avait été grandiose, et le matin lumineux. Malgré quelques tornades lointaines, la route semblait dégagée; l'orage frappa très fort. Il neigeait sur l'Atlas.

  • Cette humble bergère ne saura jamais, sans doute, qu'aujourd'hui encore elle avance à travers ma poitrine. Il y eut d'abord la lumière, la lumière qui approche. Puis vint la poussière, et enfin le troupeau. J'avais 2 000 ans, et plus!

  • Envole-toi, disais-je, va chanter l'hymne de l'harmonie universelle; pars raconter l'intime souvenir de ces espaces vierges; dévoile, sans le trahir, le secret de cette matrice si personnelle, et sans limites pourtant. Et puis reviens....

    Retour Livres