LE CRII du CAYOC, Bassin d’Arcachon - Information, actualité, pollution, kayok, protection, environnement Arcachon, Cap Ferret, Andernos, Gujan, La Teste

 - PAYS DE BUCH
 - BASSIN D'ARCACHON
PORTAIL RÉGIONAL
Criis du Cayoc
Tous les criis

Architecture locale. Le musée des horreurs.

mardi 25 septembre 2007

Tout fout l'camp ! Il y a encore quelques années le Bassin vivait paisiblement de son ostréiculture, sa pêche, ses entreprises locales et son tourisme, dans un environnement de toute beauté où des gens discrets et raisonnables en appréciaient sa simplicité naturelle et les bonheurs qui en découlent.

Et qu'avons-nous fait pour ce Bassin qu'aujourd'hui l'on défigure et vend au plus offrant ? Rien en ce qui concerne son patrimoine architectural, la preuve en images

- A Andernos, bien en vue sur l'avenue principale, un bâtiment gris souris recouvert de carrés jaunes (à l’entrée de la ville, côté Arès), 

SNC10176.jpg SNC10179.jpg
Murs gris et carrés jaunes,  bien en vue en bordure de l'axe principal. 

un très "kitch" restaurant rose fushia, toujours sur la même avenue, plein centre

SNC10175.jpg SNC10174.jpg

- Gujan-Mestras, un bureau de tabac jaune citron pile en face de la mairie

 maison_jaune.jpg
Gujan-Mestras - Face de l'Hôtel de Ville !

- à Cassy des maisons méditerranéennes avec arcades et mosaïques. 
- A La Teste des chalets de montagnes, des toits en ardoise
- A Biganos (surtout) et ailleurs hélas : des lotissements/dortoirs blafards sans aucun cachet.

Il serait si simple d'accueillir les nouveaux arrivants et les nouvelles entreprises dans un cadre urbanistique cohérent et respectueux de l'architecture locale, nos taxes doivent aussi pouvoir servir à cela, aucune région à vocation touristique n'est à ce point si peu protégée. Allez faire ça en bretagne, au Pays Basque ou en Corse.


* Seule la ville d'Arcachon fait appliquer une charte architecturale adaptée. Lège Cap-Ferret, sans charte officielle, est en réussite également même si la loi de l'argent là-bas semble prendre le dessus sur la loi tout court. Le bassin est un tout, espérons que nos élus en prennent conscience rapidement.

* Les propriétaires et locataires de ces bâtiments photographiés ne sont évidemment pas responsables de leurs choix.

Quelques idées (sympa et pas plus cher) :

mais1.jpg mais12.jpg 
cabane.jpg SNC11244.jpg 

SNC11239.jpg
Une réussite pour cet ensemble de logements sociaux au Teich

Année 2016! Des efforts sont faits par les communes

Biganos (la plus touchée) a pris la voie de la sagesse par les services d'un architecte urbaniste pour la réfection de son centre-ville :

SUD OUEST du 18/01/2016

La ville va connaître de profonds changements. Avec d'abord « la création d'une vraie centralité » au moyen d'une zone d'aménagement concertée (ZAC) sur 14,5 hectares autour de la gare. Le tout en « conservant l'esprit village » et en refusant l'étalement urbain : « à quoi sert une ville qui grandit si elle n'est pas plus fonctionnelle, plus agréable, plus solidaire ? » Voilà pourquoi le chef de projet de cette ZAC est un architecte paysagiste. Et voilà aussi pourquoi la ville va « consacrer plus de 100 hectares à l'ouverture d'une zone agricole pour y installer plusieurs agriculteurs pratiquant l'agriculture bio ou raisonnée avec la vente directe de leurs produits ».

Enfin !

P.RANSINAN

 


Réagir à cet article

Nom :

Ville :
Ecrire le résultat de 8 + 8 =


 Le citadin va vers la nature pour chercher un confort. Le danger, c'est que l'on s'adapte à ses désirs pour modifier le milieu. Je ne blâme pas les élus de campagne, mais ils ne sont pas attentifs à cette spirale. Il y a une forme d'inconscience à ne pas préserver un patrimoine fantastique.
 
André Etchelecou, professeur en aménagement du territoire.

 De retour depuis deux ans sur le Bassin que j'avais quitté durant presque 20 ans, je n'arrive pas à m'habituer à cette débauche de constructions rarement en harmonie avec le milieu. Les élus, tellement fiers que les peoples si'ntéressent au Bassin, rêvent d'une côte d'azur bis. Les constructions sur les prés salés entre Gujan et La Hume (autour du château Madère) sont le plus bel exemple de l'irrespect de ceux qui arrivent en territoire conquis. A mon sens, c'est déjà trop tard.
 
DAN BRADNER

 Messieurs les maires, c'est sur votre commune que se construisent chaque jour notre identité et notre culture. Nos villes se défont en même temps qu'elles s'étalent. L'urbanisation non maîtrisée condamne au suréquipement, aux trajets chronophages. Les emplois, les commerces, les services, l'habitat doivent être reliés entre eux par un ensemble de réseaux de transports en commun et des circulations douces. La maîtrise foncière publique et volontaire reste indispensable. Pour limiter l'étalement urbain et préserver les ressources naturelles, préférons la ville compacte, sanctuarisons les espaces naturels existants entre les zones urbaines pour protéger les agglomérations. La france aujourd'hui a besoin d'architecture pour produire du lien et du lieu, pour articuler la ville d'hier avec celle de demain.
 
Extrait du manifeste pour les villes de l'Ordre national des architectes "Maires, citotens !"

 Il est grand temps en effet, que l'on s'aperçoive que notre patrimoine, aussi modeste soit-il mérite d'être respecté... comment ne pas être exaspéré par la disparition de la moindre parcelle de pin au profit d'un nouveau lotissement sans charme... mes souvenirs d'enfance sont emplis de l'odeur de la résine en été, des chemins de chenille processionnaires sur les routes au printemps, des petits raccourcis qu'on prenait au milieu des parcelles pour se rendre à l'école... Désormais je ne retrouve plus que de nouveaux ronds points, de nouveaux bâtiments tous plus laids les uns que les autres à chacun de mes retours dans mon cher pays...
 
Une boïenne de naissance et de coeur Quelque part sur Paris

 A Arcachon, plus aucun chantier de particulier ou d'architecte ne démarre sans que soit proposée une gamme de couleurs adaptée à une charte couleur annexée au plan local d'urbanisme depuis 2002. Le Bassin d'Arcachon a son ambiance particulière qui détermine certaines intensités de teintes liées aux matériaux de construction. Si le contexte environnemental n'est pas analysé, cela peut-être catastrophique. Il faut aider les particuliers, on ne peut pas faire n'importe quoi n'importe où juste parce que l'on en a envie. Marie-Pierre Servantie - Architecte (source Sud-Ouest).
 
Marie-Pierre Servantie Bordeaux

 Désolé, mais il y a quelques "bugs" en Arcachon aussi. On a bien un "architecte-conseil" et une "charte architecturale", mais c'est du vent ! Je circule dans la ville quotidiennement et je peux vous dire (et vous prouver avec des photos) qu'il n'y a aucun contrôle. Chacun fait ce qu'il veut !
 
Xavier Arcachon

ALERTE EMAIL recevez en priorité les nouveaux criis
Partager sur Google+ Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer par email